Le magazine gratuit des Espaces Ligue des Bouches-du-Rhône

MON MAG'

Le Mag N°11 : focus sur 2 articles :

Dimitri PAYET : Sur le terrain comme face à la maladie, on doit tout donner
novembre 2022

Adopté et adulé par les Marseillais, à qui il promet de jouer au sein de l'OM "jusqu'à la fin", le capitaine de la formation olympienne se distingue par sa voix calme et réfléchie et son humilité.
Au-delà "du simple don", il appelle à soutenir les proches et aidants, tous ceux qui se battent pour adoucir le quotidien des malades.

Lire la suite
Ma Maison bien-être : Des activités pensées pour les hommes aussi
novembre 2022

Inlassablement, aux femmes comme aux hommes qui poussent la porte de Ma Maison Bien-Être, Magali Maugeri la directrice de l’association le répète : “Nous accueillons ici, toutes celles et ceux qui cherchent à faire une pause et à se reconstruire pendant ou après l'épreuve du cancer” De fait, la quasi-totalité des activités proposées au sein de cette Maison, attire nombre d’hommes, à commencer par le sport. .

Lire la suite
Des maillots pour les miss et toutes les autres femmes : Hateia

Des maillots pour les miss et toutes les autres femmes : Hateia

LA MARQUE MARSEILLAISE DE MAILLOTS DE BAINS HATEIA HABILLE DE SES CRÉATIONS LES CANDIDATES AU TITRE DE MISS FRANCE.
ELLE PROPOSE, EN OUTRE, PLUSIEURS MAILLOTS PENSÉS POUR TOUTES CELLES QUI ONT AFFRONTÉ UN CANCER DU SEIN. QUAND LE STYLE REJOINT L’ESPRIT PRATIQUE, L’ESTHÉTIQUE AU-DELÀ DE LA MALADIE.

 Il y a deux temps forts dans la soirée de l’élection de Miss France : l’annonce de la grande gagnante avec la présentation de ses dauphines et, en amont, le défilé des candidates en maillots de bain. Pour incarner le style et l’élégance à la française de ses Miss, la société organisatrice du concours a demandé à une marque de maillots de bain marseillais d’habiller les candidates. Un signe de confiance et, surtout, une formidable exposition médiatique pour Hateia, fondée en 2014 par Julien Pretot et Laura Dubois.
“Nous avons été contactés voilà 3 ou 4 ans par la société Endemolshine qui recherchait une marque de maillots français qui incarnait ses valeurs, raconte Laura Dubois. Ils aimaient notre style et cherchaient une entreprise capable de dessiner, pour eux, des modèles en accord avec leur styliste maison”.
Le succès est rapidement venu, permettant à Hateia de vendre désormais ses maillots haut de gamme un peu partout en Europe et en Russie.

Maillots spéciaux

“Nous venons de développer deux modèles de maillots à destination des femmes qui ont eu un cancer du sein, poursuit la jeune femme de 32 ans. Pour répondre à tous les impératifs techniques, nous avons discuté et relevé toutes les demandes de femmes qui avaient connu un cancer du sein. Nous avons établi un cahier des charges , testé les maillots et validé les modèles qui répondaient à toutes leurs attentes”.

Ces maillots sont venus enrichir une collection de quelque quarante modèles renouvelés chaque année. “Quand nous avons lancé la marque, nous sous-traitions une bonne part du travail. Au fil des ans, nous sommes devenus plus indépendants en embauchant une modéliste, et cinq prototypistes.

Nous avons réuni en un seul et même site du 6e arrondissement de Marseille nos bureaux et un atelier de couture, auxquels s’ajoutent d’autres sites de pro- duction en France”.

“Nous proposons nos maillots à des femmes qui ont eu un can- cer avec une ablation du sein, raconte Julien Pretot, en charge des pôles finance et stratégie de la société. Ce sont des clientes qui aspirent à s’habiller auprès d’une marque généraliste et pas une marque exclusivement ré- servée à d’anciennes malades”.

Maillots Hateia

Newsletter :